Interview – Laura Huygues beaufond (ex Amaz.Size)

Lau.plus, ex Amaz.size a été la grande gagnante du concours organisé il y a quelques semaines.

Voici son interview.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je me prénomme Laura Huygues Beaufond, j’ai 25 ans et je suis d’origine de l’île de la Martinique.  Je suis diplômée d’un Master dans le domaine du sport. Mes passions sont les voyages et la mode. Il y a 5 ans, grâce à de nombreuses rencontres, j’ai découvert le monde de la mode grande taille dans lequel je m’épanouis de jour en jour. Je suis à la fois très sportive et féminine ! Paradoxal non ?

Move Your Curves

  • Qu’est-ce que Move Your Curves ?

Il s’agit d’un concept accessible à toute femme souhaitant faire une activité physique. Aujourd’hui, il s’adresse à une population en situation de surpoids ou d’obésité voulant découvrir la pratique physique sous un autre angle que celui de la salle de sport.

 

  • Qu’est-ce qui t’as donné l’envie de créer cet événement ?

Cette idée part du principe que tout le monde, les femmes rondes y compris, sont en mesure de pratiquer une activité sportive. Étant moi-même en surpoids, j’ai tout de même un passé de sportive (12 ans de Basketball et 4 ans de Rugby au stade français). Donc, je considère que « Rien n’est impossible » ; c’est là le cœur de mon message.

C’est également une façon de casser les codes. Le sport, ne doit pas nécessairement vouloir dire « perte de poids ». Cela peut-être également pour notre propre plaisir.

 

  • A quand une prochaine édition de Move Your Curves ?

Le mouvement est un peu en Stand-By pour l’instant. En effet, je suis en train de construire ma vie professionnelle et personnelle et cela prend un temps fou ! Cependant, je compte revenir à l’assaut avec mon groupe de SportCurves (j’adore les appeler comme ça). Restez connectés sur les réseaux pour en savoir plus.

 

Le Modeling

  • Tu es également modèle grande taille, était-ce une évidence pour toi ?

Je pense que cette expérience n’est une évidence pour personne. Tout simplement car ce concept de modèle grande taille n’existe que depuis peu et qu’il n’est pas (re)connu aux yeux de tous. Ceci dit, on y prend goût facilement et bien sûr cela devient un pur plaisir !

 

  • A quel événement (campagne, défilé, etc…) as-tu déjà participé dans le cadre du modeling ?

En 5 années dans ce milieu, j’ai eu la chance de pouvoir faire un grand nombre de shootings photo, de défilés pour des marques grande taille, de partenariats ou encore d’évènements autour de l’image des femmes grande taille.

 

  • Parle-nous de ton expérience en tant que miss ?

Après une première expérience de miss en 2014 qui m’a permis de passer un cap dans l’acceptation de moi, c’est en 2015 que je me lance réellement. Cette fois-ci avec l’idée de faire découvrir aux autres que l’on a le droit d’être la personne que nous souhaitons être. Cette année a été pour moi riche en émotion et en réussite car j’ai eu la chance d’être élue Miss Ronde Paris 2015 ; une Fierté !

Durant mon « règne », j’ai représenté la femme ronde dans ma région à travers différents événements mode. Une expérience faite de partage et de rencontres qui font celle que je suis aujourd’hui.

A ce jour, je fais partie intégrante de l’organisation du comité Miss Ronde Paris et Ile de France.

 

Question de société

  • A ton avis, que faudrait-il améliorer pour que l’on voit plus de femmes rondes dans les spots TV ou autres publicités ?

Je ne sais pas aujourd’hui si la société est réellement prête à faire place à ce concept qui effraye bon nombre de personnes.  Mais n’est ce pas qu’une excuse qui fait que nous avons peur de nous engager dans ce « combat » ?  Ce combat, c’est le mien au quotidien. Il faudrait qu’on nous considère comme des mannequins à part entière.  On peut d’ailleurs constater que certaines marques ont commencé à proposer des mannequins plus size dans leurs campagnes de communication (ASOS, Gémo, etc…). La route est encore longue…

La question qui pique : 

Nous remarquons que dans le milieu plus size, les castings et autres campagnes se font rares, les mannequins ne sont que très rarement rémunérées…

  • Pourquoi à ton avis ?

Selon moi, chaque chose en son temps. En effet, il faut que l’offre et la demande soit en accord. Cela va se construire progressivement avec l’ambition et la motivation de tous ceux qui se sentent concernés.  Les choses avancent, les projets se créés peu à peu.

  • Que faudrait-il faire pour que des modèles, comme toi, puissent tirer un minimum de « bénéfice » quant à l’utilisation de leur image ?

Je ne sais pas ci le mot « bénéfice » est le bon à employer, mais dans l’idée, il s’agirait de rendre rentable l’investissement et le temps consacré.

Le simple fait d’être prise au sérieux par des structures qui s’adressent à tous, serait déjà une bonne prise de conscience. Si en plus, cela peut pousser les marques à miser sur la femme faite de formes ; ça serait déjà une sorte de victoire. Chacune d’entre nous doit pouvoir se retrouver au travers des médias.

Conclusion

  • Quels sont tes projets pour la suite ?

Dans un premier temps, je souhaite reprendre mon concept autour du sport et être soutenue par d’avantage de femmes.

Dans un second temps, je rêve de pouvoir représenter une gamme de produits pour les cheveux naturels en tant qu’égérie. J’espère que ce projet se réalisera, au même titre que celui que j’ai entrepris en 2015 dans le milieu de la mode grande taille.

Comme je le dis souvent  : « Qui ne tente rien n’a rien »

 

N’hésitez pas à contacter sur Laura sur sa page Instagram  :  @lau.plus

A très bientôt.

 

162 Partages

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *